Echos :  Précédents   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54   Suivants

1

VNF (établissement public sous la tutelle du Ministère de l'Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer) a choisi l’Alsace pour organiser sa première convention d’affaires fluviale et intermodale, les 8 et 9 décembre 2009. En effet, voisine de la Belgique, du Luxembourg et de l’Allemagne, la ville de Colmar est connue pour son dynamisme économique et son activisme en matière de « fret fluvial ». Sa concentration en ports intérieurs en fait une place intéressante pour « VNF Intermodal Meetings 2009 ». L’objectif de VNF, exprimé par Thierry Duclaux, son directeur général est donc de « positionner le fluvial comme élément pertinent de la chaîne fret, conforter les ports dans leur rôle de plates-formes d’échanges intermodales et internationales, et les accompagner dans leur stratégie de report modal associant : fleuve, rail, route. »

Pendant deux jours, les chargeurs (visiteurs) ainsi que les opérateurs (exposants) de la voie d’eau et du ferroviaire se rencontreront dans des espaces personnalisés, échangeront lors de rendez-vous préprogrammés.

Cet événement sera aussi l’occasion de présenter les logistiques de transport combiné, les innovations du secteur fluvial ainsi que le transport fluvial de produits recyclés. Ce mode de transport alternatif à la route contribuerait à atteindre les objectifs fixés par la Loi I du Grenelle de l’environnement, soit une croissance de 25 % de la part modale du fret non routier et non aérien d'ici à 2012.


Mis à jour le 17/11/2009 (Référence : 350)

Airbus annonce de nouvelles ailettes sur A320 pour

Pour faire économiser du kérosène, le constructeur européen vient d'annoncer qu'il allait doter ses moyens-courriers A320 d'ailettes verticales à l'extrémité des ailes, baptisées « Sharklets ». Ces nouveaux accessoires devraient permettre de réduire, d’une part, la consommation de carburant à hauteur de 3,5 % sur les lignes les plus longues, de l’autre l’émission annuelle d'émissions de CO2 de quelque 700 tonnes par appareil, ainsi qu'une réduction annuelle d'émissions de CO2 de quelque 700 tonnes par appareil, selon le directeur commercial d'Airbus, John Leahy.

Le premier appareil équipé de ces ailettes plus écologiques, un A320, sera livré vers la fin 2012, suivi des autres monocouloirs Airbus, à compter de 2013. Air New Zealand est le client de lancement des « Sharklets » qui équiperont sa future flotte d'A320.

Au cours du salon aéronautique de Dubaï, la compagnie aérienne nationale éthiopienne, Ethiopian Airlines, a également confirmé une commande de 12 longs-courriers A350 XWB. Un accord sur ce contrat, à hauteur de 2,9 milliards de dollars selon Ethiopian Airlines, avait déjà été annoncé le 28 juillet dernier par la compagnie.

Grâce à ce nouveau client d'Airbus, l'A350 XWB, dont la mise en service est prévue pour 2013, passera le cap des 500 commandes.


Mis à jour le 16/11/2009 (Référence : 349)

ADP : Hausse du chiffre d'affaires malgr

Aéroport de Paris (ADP), gestionnaire notamment des aéroports de Roissy-Charles de Gaulle, d'Orly et du Bourget, vient d’annoncer un chiffre d'affaires au 3e trimestre en hausse de 2,9 % (à 690,7 millions d'euros). Sur les neufs 1ers mois de l'année, le chiffre d'affaires consolidé augmente de 4,8 % à 1,97 milliard d'euros. Le groupe justifie ces bons chiffres par l'impact des activités aéronautiques (+6,6 %), ses nouveaux services et ses ouvertures d'infrastructures depuis 2008. Sans oublier la baisse des tarifs…

Le trafic semble aussi s'améliorer au 3e trimestre avec un recul de seulement 3,5 %. Il s'établit à 5,4 % (à 63,4 millions de passagers) sur les neuf 1ers mois de l'année.

En conséquence, Pierre Graff, PDG d'Aéroports de Paris, maintient ses objectifs de légère croissance de chiffre d’affaires. L’Ebitda 2009 devrait être du même ordre de grandeur que celui de 2008.


Mis à jour le 13/11/2009 (Référence : 348)

Air France va baisser ses prix et certaines prestations

Face à la concurrence des compagnies aériennes low cost, qui s’intensifie depuis la crise, Air France va devoir réduire la plupart de ses tarifs moyens-courriers à partir du 1er avril, tout en limitant certaines prestations sur ces vols.

<i>« Les baisses de prix seront comprises entre 0 et 20 %. Il y aura des exceptions avec un maintien de certains tarifs et d'autres qui diminueront au delà de 30 % »</i>, a indiqué Christian Boireau, directeur général adjoint commercial France d'Air France-KLM, lors d'une conférence de presse à Paris.

Des réductions qui laissent toutefois certains dubitatifs. « Les grilles tarifaires sont tellement complexes que l'on est obligé de les croire sur parole », observe Arnaud Deblauwe de l'association de consommateurs UFC que choisir. « On a toutefois le sentiment que les annonces sont survendues », ajoute-t-il. Le moyen-courrier représente 40% du chiffre d'affaires d'Air France et 60% de ses passagers.

Et le personnel devrait être affecté par cette nouvelle offre. « Nous redoutons de payer les conséquences de cette structure tarifaire qui va impacter tôt ou tard nos conditions de travail », a déclaré David Ricatte, secrétaire nationale de la CGT.

De son côté, KLM-la consśur néerlandaise d'Air France, chapeautée par la même holding Air France-KLM prévoit de lancer une nouvelle offre sur le moyen-courrier, au plus tôt, en novembre 2010.

DL avec l'Afp

Mis à jour le 12/11/2009 (Référence : 347)

Air France a re

Ca y est : l’Airbus A380 tant attendu va être livré ce matin. Il faut dire que ses deux ans de retard l’auront fait languir. L’usage du singulier est choisi car, contrairement aux prévisions, ce fameux Airbus le sera encore plus du fait de sa rareté. En, effet, ce sera l'unique exemplaire reçu cette année par la compagnie française. On tablait sur trois. Pas de secret : les temps sont durs pour Airbus qui ne pourra fournir que 7 engins à ses clients (au lieu de treize A380) en 2009). Il en reste donc six à livrer en deux mois. Un défi bien difficile à relever, pour l’armateur…

En tous les cas, chez Air France, on se prépare déjà au baptême grand-public de son A380, prévu entre Paris-York, le 23 novembre. L’appareil permettra de concentrer deux vols (Boeing 777 et A330) en un. L'économie réalisée serait ainsi de 20 % en termes de carburant, de personnel et d'immobilisation financière de matériel. Soit 15 millions d'euros par an. Sur le plan écologique, la production de CO2 sera réduite à 75 g de CO2 par passager au km, soit une baisse de 20 % par rapport aux autres avions.

Quand le deuxième appareil arrivera, Air France prévoit de l'affecter à la ligne Paris-Johannesburg ; les 11 vols hebdomadaires seront ramenés à 7, sans que soit réduite la capacité de transport. Une source d'économies en perspective et de fidélisation des passagers à l'occasion du Mondial de foot.


Mis à jour le 30/10/2009 (Référence : 346)
Echos :  Précédents   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54   Suivants

Vous souhaitez des nouvelles du transport routier : www.transporteurs.net