Echos :  Précédents   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54   Suivants

La col

Des salariés de l'Union Naval Marseille (UNM), entreprise de réparation placée en liquidation judiciaire, s'en sont pris violemment mardi à des responsables du port et aux locaux. Ce conflit local qui ne cesse de se dégrader, alimente aujourd’hui une polémique nationale entre la CGT et le Medef. .

Le secrétaire d'Etat chargé des Transports, Dominique Bussereau, a lui condamné « très fermement » ces échauffourées. Une plainte devrait être déposée.

Mais le bras de fer se poursuit entre les syndicats et le patronat. La CGT et la CFDT jugent inacceptables les propos du Medef qui les accuse d'avoir provoqué des fermetures d'usine et des destructions de postes.


Mis à jour le 19/03/2009 (Référence : 196)

Britanny Ferries, candidat

Suite à l’annonce du Pdg de LD Lines, qui déclinait hier dans un communiqué de presse l’offre de fusion entre son entreprise et SeaFrance, la compagnie maritime Brittany Ferries propose à son tour une holding avec la SNCF pour reprendre le géant de l’armement français aujourd’hui dans la tourmente. En proie à des constations de partenaires sociaux, Pierre Géheanne s’est vu contraint de renoncer à son projet de Grand SeaFrance qui aurait, selon lui, « fait face aux difficultés actuelles ». Cette décision regrettée profite donc à la compagnie maritime Brittany Ferries qui propose la création d’une holding commune à la SNCF, l’actuel propriétaire, pour sauver SeaFrance.

Brittany Ferries prendrait 75 % du capital de la holding au capital de 40 millions d'euros; la SNCF, 25 %. La compagnie envisage ensuite de garder quatre navires sur cinq. Elle ne précise rien toutefois concernant le personnel qui se retrouverait dans cette éventualité, à quai.


Mis à jour le 18/03/2009 (Référence : 195)

Le salon International du Transport et de la Logistique ouvre ses portes

Tous les professionnels du transport de marchandises et de logistiques sont conviés à ce rendez-vous présentant ses nouveautés en matière d’approvisionnement et de distribution. Ce salon international informera, du 24 au 26 mars au Parc des expositions de Paris, Porte de Versailles, sur les perspectives du marché et ses intentions de développements. Les équipes présenteront leurs idées en matière de compétitivité et de performance. De nombreuses conférences seront, pour se faire, organisées Intitulé « Transport maritime : efficacité énergétique et qualité de l'air », ce débat sera, par exemple, animé par le MEEDDAT mardi 24 mars 2009 de 14h30 -16h30. Pour de plus amples renseignements et réservations, consultez le site

http://www.sitl.eu
Mis à jour le 16/03/2009 (Référence : 194)

La surprenante destin

C’est une première dans l’histoire de l’hôtellerie ! Un Boeing 747 vient d’être transformé en hôtel. L’appareil, dorénavant, posté sur le tarmac de l’aéroport d’Arlanda, en Suède, est devenu l’une des attractions touristiques du pays.

Et cette idée pour le moins incongrue vient d’un entrepreneur suédois, Oscar Diös qui n’a pas résisté à l’opportunité de racheter cet avion voué à la casse depuis 2002. Pour exaucer son rêve, Oscar Diös a obtenu un permis de construire en 2007 et du mettre en śuvre d’importants travaux. D’où le démantèlement intégral de l’intérieur de la carlingue, l’évacuation des450 sièges. Bref, deux ans d’efforts pour cet avion surnaturel doté d’une réception, d’un restaurant et de 25 chambres toutes équipées de douches avec WC. Pourquoi pas donc « convoler » en joyeuses noces au…Jumbo Hôtel ?


Mis à jour le 13/03/2009 (Référence : 193)

EXCLUSIF : Air France-KLM lance un appel d'offres g

Contre toute attente, le groupe entend commander à la fin de l'année ou en 2010 une centaine de long-courriers de type A350 ou B787 d'une valeur supérieure à 20 milliards de dollars.

Vous avez dit « crise économique » ? Air-France KLM tente de se redresser les ailes en lançant un gigantesque appel d'offres auprès d'Airbus et de Boeing. Il s'agirait d'une centaine d'avions long-courriers de type A350 ou B787 d'une valeur supérieure à vingt milliards de dollars.

Les négociations dureront toute l'année et la commande devrait être passée fin 2009 ou en 2010. A cette date, seront versés des acomptes. Tandis que les 80% de la facture seront vraisemblablement payés à la livraison. De cette manière, Air France ne devrait pas, à court terme, trop solliciter sa trésorerie.

Les premières livraisons de cette commande seraient effectives à l'horizon 2014-2015 et seraient étalées sur plusieurs années.


Mis à jour le 12/03/2009 (Référence : 192)
Echos :  Précédents   1  2  3  4  5  6  7  8  9  10  11  12  13  14  15  16  17  18  19  20  21  22  23  24  25  26  27  28  29  30  31  32  33  34  35  36  37  38  39  40  41  42  43  44  45  46  47  48  49  50  51  52  53  54   Suivants

Vous souhaitez des nouvelles du transport routier : www.transporteurs.net